Repartir à zéro après la crise?

stratégie commerciale

On ne peut pas encore prédire les conséquences économiques de cette crise sanitaire et sociétale inédite. Nous vivons tous une mutation de nos modes de vie, de travail et des interactions dans nos relations personnelles et professionnelles.

Pourtant, c’est le moment de se réinventer pour parer le choc.

Des ressources existent pour s'adapter et ouvrir des perspectives, des opportunités. 

En particulier dans sa stratégie commerciale.

 

Les 2 conséquences principales qui impactent dans l’immédiat sont d’ordre financier et de temps: «  quand » pourra- t-on envisager la reprise d’une activité économique? 

A court-terme, quelles solutions pour le cash de l’entreprise ?

Une majorité d’entrepreneurs sont préoccupés par une perte de leur revenu, des couts auxquels ils doivent faire face.

Parce que peu de solutions immédiates sont possibles, il est essentiel de maintenir le lien avec ses clients pour envisager la suite avec eux. 

 

Coté coûts, la France annonce des mesures pour soutenir les entreprises et les PME :  garantie des prêts bancaires par la BPI, dispositifs exceptionnels comme le chômage partiel ou report de charges fiscales et sociales, voire même la suspension des loyers.

 

Tout est encore possible. Comment envisager l'avenir proche ?

Si le besoin de trésorerie est l’élément majeur, à plus ou moins long terme, il est nécessaire de se donner dès aujourd’hui de maximiser ses chances pour réussir sa reprise d’activités

 

Comment envisager un plan d’attaque avant de commencer ?

  • Lister ses priorités
  • Faire des choix
  • Définir des actions en fonction de ses besoins

Le cas de chaque entreprise et chef d’entreprise est unique et vous devez dresser pour vous, un plan d’action pour traverser cette période difficile selon vos priorités et votre réalité. 

 

L’enjeu est donc de définir vos priorités qui seront nécessairement en lien étroit avec votre stratégie commerciale de demain.

La meilleure façon de commencer : s'adapter

Comment ? 

Je vous propose d’y réfléchir en mettant au cœur de votre attention le client et plus encore l’humain derrière le client, pour savoir :

  • Comment lui être utile en cette période. 
  • Comment son  comportement va changer demain? 
  • Que lui apporter de plus dont il aurait besoin? 

Le meilleur moyen de le savoir : dialoguez avec chacun de vos clients et écoutez les !

 

Commencez par lister vos catégories de clients puis:

  • Conversez avec eux
  • Quels sont leurs besoins actuels et leurs obstacles ?
  • Quels efforts pourriez-vous faire pour eux ?

Cherchez des réponses individualisées à leurs enjeux.

 

Si vous n’obtenez pas de réponses immédiates, pas de panique : prenez un rendez-vous , recontactez- les dans une semaine. 

 

Laissez- vous  ainsi le temps pour chaque catégorie de clients de construire des offres adaptées

 

Vous aurez ainsi le moyen de maintenir une relation de proximité avec eux.

 

Dans ma pratique, le coach est un accoucheur. Je m’explique : mon rôle est de faire accoucher chaque personne de ses propres réponses ou de lui faire exprimer ce qui est le mieux pour lui. Le coach, lui-même, ne connait pas la réponse en lieu et place de son interlocuteur. Il va le questionner. Et la clé est de poser les bonnes questions.

 

L’objectif est double - pour moi comme pour vous : 

  • Conduire son client à prendre du recul pour une prise de conscience et une mise en mots de ses propres enjeux.
  • Adapter sa posture pour créer la confiance et ensuite s’adapter à ce nouvel environnement.

Si vous voulez discuter de l’art du questionnement, pour votre stratégie commerciale ou pour nourrir votre réflexion, contactez - moi, tout simplement.

Écrire commentaire

Commentaires: 0