Le business plan: Comment le rédiger pour s’assurer…un échec!

Nous poursuivons nos conseils avec Gaëtan Baudry, fondateur de Legal'Easy, www.my-business-plan.fr et www.pacte-associes.fr, pour être certain d’échouer dans la définition de business plan !

 

Conseil numéro 2 : le business plan, c'est du chiffre, rien que du chiffre

 

Et oui, le business plan c’est une démonstration.

 Et puis, les financeurs adorent les mathématiques. Donc, donnons-leur des chiffres.

 

Difficile à contredire. En effet, les investisseurs voudront que vous souteniez le rationnel de votre projet avec des chiffres. Pourtant, le business plan est aussi un exercice de séduction.

 

L’investisseur achète une histoire, une équipe. Tout jouer sur les chiffres pourra vous permettre d’être en haut de la pile des projets qui semblent solides mais cela ne vous permettra pas de remporter l’adhésion des investisseurs. Il vous faut un savant mélange de rationnel et d’émotionnel dans votre business plan.

 

Les chiffres c’est bien, mais n’oubliez pas la part d’histoire et de littéraire dans votre business plan!

Si vous souhaitez devenir comptable, insérez uniquement des chiffres dans votre business plan!

Si vous souhaitez être un entrepreneur à succès il vous faut aussi être un bon conteur!

 

Business plan : Conseil numéro 3

Contactez nous si vous voulez en discuter!

Écrire commentaire

Commentaires : 0